Et quand on est mort ?

Publié: 06/06/2010 dans Autour des reflexions des enfants

J’avais prevu un autre message mais en classant mes recherches (sur quoi ? sur qui ? pour quoi faire ? est-ce que je rencontrerai Matt Damon un jour ?), je suis tombee sur ca :

Des reflexions d’Eliott, notees il y a quelques mois sur le bord d’une feuille volante (texto, notees au feu rouge au milieu de mes idees de crea, souvent… il discute bp dans la voiture et y pose bp de ses questions..)

Moi je veux rester vivant

Quand on est mort, on peut pas revivre.

Quand on est mort, on voit les os.

Il etait vieux Mozart (j’avais deja parle il me semble de ses interrogations existentielles a propos de Mozart… On etait ou quand Mozart il est mort ? Pourquoi il est mort ? Ils sont morts ses medecins ? etc…De quoi discuter des heures dans la voiture… Avec Hanae qui repete derriere sans fin « Il est mort Mozart? Et pourquoiiii ? »)

Si les gens de Dubai vieillissent, Dubai sera mort. Et les voitures resteront la et les animaux aussi. A Dubai, il n’y aura plus de chameaux ni d’hommes. Et meme a St Quay Perros (la ou on habitait avant), il n’y aura plus personne.

Quand on est mort, la peau, elle part ?

Et apres, on est un poulet ?

Je decline toute responsabilite quant a la pertinence de la derniere question… A chacun de croire au principe du Samsara et des Vies anterieures 🙂

Je repense a un truc qu’on lui dit souvent : on fait, je pense, pas mal de paralleles dans la vie de tous les jours entre les animaux, les plantes et les hommes. Apres tout, on a tous en commun d’etre des organismes vivants…

Du genre « Pourquoi tu mets de l’eau a la plante? »

« Parce que la plante a besoin d’eau pour vivre. Comme nous. Sans eau dans notre corps, on meurt »

(bon, on developpe evidemment, on ne lui balance pas des phrases brutes, comme ca…)

Et comme on avait du lui dire un jour qu’on pouvait mourir si on ne mange plus, il a sorti a un petit copain qui ne voulait pas manger ce qu’il avait dans son assiette :

« Loyd, si tu ne manges pas tes haricots, tu vas mourir ! »

Euh…. Eliott, viens par la qu’on reprecise quelques trucs…

P1040465

Thailande, decembre 2009 – « Regarde maman, des pingouins… ca veut dire que c’est de l’eau qui vient de la Banquise ! »


A lire, dans les Cahiers de Pedagogie, un article intitule « L’impensable a l’ecole » : parler de la mort bien sur… (cliquez sur Michel Wavelet, tout en bas, en bleu)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s