Impregnation, suite

Publié: 12/07/2010 dans Autour des reflexions des enfants

J’ai parle d’impregnation, et de la facon que nous avons de transmettre ce que nous sommes, bien + que ce que nous disons, a nos enfants…

Les enfant sont des eponges. Et je me suis tjs dis qu’oberver les enfants, c’etait un bon moyen de connaitre le fonctionnement des parents…

Et il est evident que ce que nous disons, surtout dans les moments d’enervement, de colere, reflete  bien evidemment la facon dont nous fonctionnons… Consciemment ou pas.

Ca peut paraitre paradoxal avec ce que je viens de dire, mais une facon facile de le voir est d’ecouter parler les enfants… En l’occurence, voici comment parlent Eliott&Hanae :

1# Quand je venais recuperer Eliott a la creche, en France, les educatrices qui le gardaient avaient tjs des tas de petites phrases a me raconter… Eliott etant un grand bavard (etrange n’est-ce pas ??), et un grand curieux… il passait deja son temps, a 1 an 1/2, a parler de tout et de rien, a poser des questions et a avoir les oreilles qui trainent.

Il a aussi depuis tjs eu des periodes avec des expressions favorites. Ce jour-la, je discute avec la directrice et une autre educatrice qui me racontent qu’Eliott commence toutes ses phrases par « En fait », et que ca les fait bp rire… Je les ecoute, je reflechis au pourquoi du comment, et je commence alors ma reponse, parfaitement inconsciemment, par « Ben en fait… »… devant leur regard hilare

En ce moment, nous avons quotidiennement droit (enfin, stt sa soeur..) au petit grammairien : « Non, Hanae, ca n’existe pas « -une expression-« , il faut dire « … » », ou alors « Non, ca ne se dit pas… ». Il passe apparemment bp de temps a l’ecole a reprendre ses petits camarades 🙂

Sur ce coup-la, je plaide non-coupable, parce que je ne suis pas du genre a les reprendre systematiquement… ils parlent tellement bien tous les 2 (et tellement.. tout court…) que je passe sur les erreurs d’inattention. Et puis je pense que l’invention de mots et les petits jeux de prononciation sont une etape necessaire, et importante pour la future acquisition de la lecture.

Extrait !

H- « Attends Eliott, tu vas te m’aider ». E- « Non, Hanae, ca n’existe pas « Tu vas te m’aider ». H- « Si, ca existe en Chine ! ». Et PAF

***

2# Hanae et l’heritage paternel (damnation…) : l’annee derniere, a 2 ans deja !! : « Non maman, c’est pas un crayon, c’est un feutre »

***

3# Hanae et l’heritage paternel, 2 (double damnation…) : Maman- « Pourquoi y’a des vetements partout, Hanae ? ». H- « C’est parce que … parce que… parce que la muraille etait de Chine ! »

… ? (ou comment vouloir avoir coute que coute le dernier mot…devant une telle inventivite je baisse les bras et je rigole :))

***

4# Imitant la rhetorique parentale (que j’essaie desesperement de faire disparaitre, mais fiou, c’est bien ancre !) : les 2 nous repondent, sur un air particulierement naturel, calme et assure, quand on leur refuse quelque chose : « Alors si c’est ca… je vais renverser mon verre, c’est ce que tu veux papa/maman ? Que je renverse mon verre ? »

Ou comment retourner le discours parental … Mais en meme temps, je suis contente qu’ils le fassent, parce qu’ils me font prendre conscience de l’erreur et de l’ininteret de ce genre de discours/menace…

« alors si c’est ca… » se rapproche du tres menacant « Si tu fais ca, je vais … », « Sinon… ». Il y a qq jours j’ai lu ce temoignage qui m’a fait pense a ce message que je venais de preparer.

Pour terminer sur un truc + leger :

4# Quand on a des parents qui aiment voyager, et qui parlent bp voyage… ca suinte chez les enfants :

H fait discuter un rhino et un hippo : « Oh salut toi ! Tu viens d’ou ? Moi je viens de France », « Et moi de Chine », « Allez… moi je vais.. au japonais ! »

Au « Japon », Hanae, au Japon… (j’ai comme des envies d’aller au Japon, moi aussi, tiens donc…)

Publicités
commentaires
  1. Anne dit :

    Arrivé ce soir : miss Poupette tombe, et se blesse au front. On s’est posé la question des points, et finalement, j’ai utilisé du steristrip pour joindre les deux côtés de la plaie. Par la suite, encore sous le choc, ma fille m’amène son lapin doudou : « regarde, il a très mal, il faut le soigner ». Et ma fille de prendre le lapin en douceur, de la rassurer pendant que je recousais sa mini blessure. Passage ensuite par la salle de bain. Où je mets un pansement sur le lapin. Et là, mon fiston de 5 ans qui passe « ben, ça sert à rien de faire ça, il cictrise pas ! ». Je lui dis tout doucement « chut, tu sais c’est un peu magique aussi de mettre un pansement sur le lapin ». Réponse de l’ado de 5 ans, qui part en haussant les épaules : « ouais, mais y cicatrise pas ! ».
    Et aller ! Heureusement qu’on a jamais menti sur le père Noël, parce qu’il nous l’aurais dézingué en deux secondes !

  2. Anne dit :

    Sinon, je viens de lire le truc sur les sanctions, dans l’article dont tu parles. Moi, je me posais plein de questions là-dessus. Jusqu’au jour où mon psy m’a dit : l’autorité, c’est un cadeau ». Et il a raison. Attention, j’ai pas dit la violence, ni les fessées systématiques, ni les chantages affectifs. Mais l’autorité, c’est indispensable. Sinon, franchement, c’est l’anarchie. Et un enfant dans un monde anarchique, je suis péremptoire ce soir, c’est un enfant malheureux. Un enfant qui ne peux pas s’appuyer sur l’autorité de ses parents, qui ne sais pas sur quoi baser son jugement, c’est un enfant en destruction.
    Après, c’est aux parents de prendre conscience de la justesse de leur autorité. Si le parent prend un certain plaisir à punir son enfant, à affirmert son pouvoir sur lui, alors, oui, il faut qu’il se remette en question. Une punition ou toute autre forme d’autorité n’est pas là pour satisfa

  3. Anne dit :

    …pour satisfaire un quelconque instinct de domination du parent. L’autorité est là pour aider l’enfant à se positionner au mieux dans le monde qui l’entoure, en respectant les personnes et les choses qui forment sont quotidien.
    Alors oui, moi je dis oui à l’autorité conscience, aidante, élevante.

  4. mariemic dit :

    C’est marrant Anne parce que ca fait 2 remarques que tu fais sur l’autorite, et ca tombe bien, j’ai redige un message pour demain sur les formes d’autorite, base sur le livre de Gordon que je suis en train de lire…
    je ne vais pas tout reexpliquer ici (faudra attendre demain :)), mais il y decrit 4 formes d’autorite, 3 positives, constructives, rassurantes et necessaires, et 1 totalement arbitraire, mauvaise et contraignante.

    Et tu sais quoi ? On utilise rarement les 3 premieres, mais par contre, la 4eme, on en use et abuse…. jusqu’a ce que les enfants plient, ou se rebellent (enfin qui reutiliseront + tard cette meme forme d’autorite…)

  5. mariemic dit :

    Pour ton ado, ca me fait rire parce qu’on a un peu le meme a la maison (mais tu le sais deja :)) : il aime bien dire a sa soeur « Mais ca sert a rien, ca… » ou ce genre de remarque …tres terre a terre.
    Par contre, a cote, il va se raconter et nous raconter des histoires totalement surrealistes et delirantes sur des animaux, dinosaures et Hulk (tjs…), qui se passent dans l’Univers souvent.

    Il reutilise genialement toutes les infos qu’il emmagasine au travers des lectures et des documentaires, c’est marrant.
    Souvent, les animaux sont « giiiiigantesques » (+ grands que Burj Dubai, la + gde tour du monde, qui est LE point de reference en matiere de taille !)

  6. kiki dit :

    Excellent les petits mots de tes enfants!!!
    J’ai de grands bavards à la maison on se demande de qui ils tiennent!!!! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s