Derriere la colere, la destruction… un cri, un besoin

Publié: 16/07/2010 dans Etre parent

Je vois fleurir de + en + de beaux sujets autour de la communication « non violente », notamment avec les enfants.

Une reflexion qui laisse place, non a la permissivite, mais a l’ecoute de chacun, au bon sens, tout en laissant place egalement a la fatigue d’une mere. Parce que oui, on a le droit d’etre a bout.

On a beau etre des mamans pronant le maternage, l’allaitement, les naissances naturelles et/ou des mamans cherchant une meilleure communication, defendant la non-violence, l’ecoute, le respect de ses enfants sous toutes ses formes, on est aussi parfois des mamans fatiguees, lassees, distraites, stressees (ou tout simplement sujette aux dereglements hormonaux menstruels, hum…)

J’ai parfois l’impression d’etre Don Quichotte et de mener un combat contre la Societe. Je suis heureuse depuis qq semaines d’avoir trouve ecoute et discussions en profondeur sur la planete Internet (notamment grace au « Monde des enfants »)

Je ne sais plus sur quel site ou blog j’avais lu ca (desolee), mais c’etait ecrit qu’une des premieres choses a faire en tant que maman desireuse d’apprendre l’ecoute et la communication non-violente est de prendre soi de nous : evitez les faiblesses du genre hypoglycemie (ce qui m’arrive souvent, dans ces cas-la, 0 tolerance, j’ai beau le savoir sur le moment, c’est + fort que moi), syndrome pre-menstruel (je prends un melange de vitamines, ca marche vraiment bien !) etc…

Parfois, ce sont des choses toutes betes qui nous soulagent, nous remettent d’aplomb et nous font voir nos enfants d’un oeil nouveau et stt moins fatigue.

Du boudin thailandais

Et puis, parfois, il y a des attitudes a changer : sur son blog, Fee Poussiere parle d’un repas entre amis et d’une fessee lachee sous le « regard » et la pression inconsciente de tous. Parce que ce regard est parfois trop lourd, parce que parfois, on voudrait faire l’inverse de ce que la societe attend de nous. Parce que, tout simplement, le regard familial (souvent) est si dur ! Si categorique, si prompt a juger !

On voudrait prendre son enfant sur ses genoux, le caliner au lieu de le gronder. On voudrait rire d’une chose qui passe pour une grosse betise aux yeux des autres…

***

J’ai eu une experience de ce genre qui m’a fait revoir mon attitude :

Un jour, j’ai promis aux enfants une glace, apres l’ecole. Nous voila partis. Entre-temps, j’ai propose a une amie, qui a un fils de l’age d’Hanae, de nous rejoindre. Mais j’ai « oublie » de le dire aux enfants… en tout cas je l’ai dis trop tard. Ils etaient super cools jusqu’a ce que la-dite amie arrive avec son fils, et d’autres mamans apres : ils sont alors devenus insupportables, a crier, faire le tigre, effrayer le petit gars (et + il avait peur, + ils continuaient forcement…). J’ai du battre en retraite, en les trainant de force, parce que je ne pouvais ni parler ni les « controler ». J’etais fachee et honteuse d’avoir autant crie apres mes enfants, et d’etre partie comme une voleuse devant tout le monde !!

Je vous joue la scene en 2 fois, selon le point de vue :

La maman « habituelle » : « Je ne comprends pas, je vous offre une glace, et vous etes parfaitement insupportables ! C’est quoi le probleme ? Je ne peux meme pas parler avec les autres mamans ! Je ne vous sortirai plus, c’est ca que vous voulez ? »

Les enfants, et ce qu’on devrait tjs « lire » entre les lignes … : « Maman nous emmene manger une glace tous les 3 apres l’ecole, c’etait super. Mais pourquoi a-t-elle fait venir une autre maman, avec son fils ? On n’etait pas bien tous les 3 ? Du coup, elle s’est mise a parler avec la dame au lieu de continuer a rigoler avec nous. Alors on s’est venges sur le petit garcon qui avait super peur de nous ! Et puis quand les autres mamans sont arrivees, c’etait encore pire : tout le monde parlait, maman ne faisait plus attention a nous a part pour nous dire de nous calmer ! »

Quel fiasco ! Y’a comme un decalage entre ma vision des evenements et celle des enfantsLe probleme c’est qu’un enfant ne vous dira les choses comme cela !! Il n’en a la plupart du temps meme pas conscience ! Il agira pour se faire remarquer

…. A peine partie, mes enfants hurlant sous le bras, je m’en voulais a mort, et j’en voulais a toutes les autres mamans presentes : je devais gronder mes enfants juste « a cause » du regard des autres mamans !

Ce jour la, j’ai compris que je ne referai plus de « cafe-mamans » avec Eliott & Hanae : quel interet pour eux ???

Eliott est tjs le + grand, il s’ennuie, je ne suis pas disponible pour eux alors qu’ils reviennent de l’ecole et ne souhaitent qu’une chose : profiter de ce moment avec moi !

Depuis ce jour, je m’efforce de leur offrir des moments 100% avec eux, notamment a des moments cruciaux comme le retour de l’ecole… Plutot que d‘essayer d’etre 100% du temps avec eux (ce qui est illusoire…)

Du boudin thailandais #2

Je deteste particulierement quand, pendant les courses par ex, qq’un s’approche d’un des enfants qui rale ou pleure, et dit « ouhlala quelle colere ! », ou « Quel caprice ! »….  Sitot la personne sans-gene partie, je glisse aux enfants de ne pas ecouter ce genre de commentaires…

« Caprice », pour moi, c’est vraiment le mot fourre-tout des parents qui n’ont rien compris aux enfants…. C’est tellement facile de les traiter de capricieux sans chercher a comprendre d’ou leur viennent ces comportements !!

Derriere chaque boudin, chaque colere (je n’utilise JAMAIS ce mot comme cela : « Tu ES en colere », oui, mais pas « tu FAIS une colere »…), derriere chaque pleur, il y a un appel, un cri, un besoin… A nous de l’entendre…

Publicités
commentaires
  1. Charlotte dit :

    Super article!
    Quel tiraillement entre l’entourage, la famille, le conjoint et ses envies perso de contacts, de temps peinard…surtout quand le terrible two debarque…

  2. thaoser dit :

    merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
    tu viens d’ecrire exactement ce que je ressens…moi face à cette pression sociale, je m’efforce le plus possible de tenir « ma ligne » mais ce n’est pas tjs evident.
    j’ai remarqué aussi qu’en société plus on veut « controler » nos enfants plus ils vont agir comme des petites terreurs alors que si on leur laisse suffisament de liberté, tout est bcp plus cool.
    qd aux mamans qui peuvent baisser les bras, je sais ce que sait….

    • mariemic dit :

      ben de rien… et merci a celles avant moi qui m’ont fait dire la meme chose que toi 🙂 La seule envie qui me vient ? Fuir cette societe qui veut tout controler, a commencer par les enfants….. y’a vraiment des jours (comme auj) ou j’en ai ras la casquette

      ________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s