Archives de la catégorie ‘Les deroutes de l’Ecole’

Cette video circule pas mal sur internet, je crois qu’elle n’est pas toute recente mais malheureusement, elle est tjs d’actualite

Je ne peux pas inserer la video originale, mais vous pouvez la trouver la, avec les sous-titres, il suffit de cliquer pour choisir la langue. Si vous preferez en Letonien, pas de bol y’a pas, rabattez-vous sur le francais alors.

Petits extraits pour ceux qui n’ont pas le temps de la voir en entier (20mns). Je suis vraiment sympa, hein ? -ceci-dit, regardez-la, vraiment… elle est tres interessante et pleine d’humour (anglais)-

Sur l’origine de la creativite, et la facon dont l’ecole… marche dessus a pieds joints (en sautant bien fort, pour bien enfoncer)

« Si vous n’etes pas prets a vous tromper, vous ne sortirez jamais rien d’original. En grandissant, les enfants deviennent peureux d’avoir tort. Nous dirigeons nos entreprises comme ca. Nous stigmatisons les erreurs. Et nous dirigeons notre systeme educatif de telle facon que les erreurs sont les pires choses que l’on puisse faire (alors que nous fonctionnons comme ca, par l’experimentation, par tatonnements, et donc par l’erreur…)

= Nous eduquons les gens en dehors de leurs capacites creatives

Picasso a dit : « Tous les enfants sont des artistes nes ». Le probleme est de le rester en grandissant

Tous les pays dans le monde ont le meme systeme educatif : les litteratures et les maths tout en haut, ensuite les sciences humaines, et tout en bas, les arts. Pourquoi ?

Nous commencons par eduquer nos enfants a partir de la taille, puis nous nous concentrons tres rapidement sur le cerveau. Et principalement sur 1 partie (le gauche).

A quoi ca sert, l’enseignement public, demanderait un Alien ? A faire des profs d’universite ! (les gagnants, ceux qui reussissent dans ce systeme = ceux qui font ce qu’on attend d’eux (et non ce qui est bien pour eux, ca c’est moi qui le rajoute). Nous ne devrions pas les placer au sommet des realisations humaines. Ils vivent dans leur tete, ils sont ‘desincarnes » a leur maniere…

Notre systeme educatif est base sur la notion d’aptitude academique (le « QI » en etant la caricature ). Tous les systemes educatifs sont apparus pour satisfaire les besoins de l’industrialisation. Ils mettent en place une hierarchie fondee sur 2 idees :

1- Les sujets les + utiles au travail sont au sommet. La mission premiere : trouver un travail (et non pas se connaitre, faire ce que l’on aime, apprendre a vivre avec les autres…)

2- L’habilete academique domine notre vision de l’intelligence car les universitaires ont modele le systeme a leur image

L’ensemble des enseignements publics a travers le monde n’est qu’un long processus d’acces a l’Universite.

Les gens talentueux, creatifs, pensent qu’ils ne le sont pas, car les matieres ou ils etaient bons a l’ecole n’etaient pas valorisees.

La creativite provient de differentes facons de voir les choses ((cf les 7 intelligences de Gardner, qui sont auj + de 7 d’ailleurs, j’y reviendrai) et l’ecole nous pousse a ne voir et apprendre les choses que d’une seule facon, la sienne.

J’aime particulierement sa conclusion :

Notre systeme educatif a mine notre esprit de la meme maniere que nous avons epuise la Terre : pour une ressource particuliere.

Mais pour l’avenir, cela ne nous aidera pas, Il faut repenser les principes fondamentaux de l’education de nos enfants.

Il faut voir nos enfants comme l’espoir qu’ils representent.

Notre tache est de les eduquer de facon complete, afin qu’ils puissent vivre dans ce futur.


Tiens donc…. ca me rappelle une citation de Maria Montessori :  » N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui. Ce monde n’existera plus lorsqu’ils seront grands. Et rien ne nous permet de savoir quel monde sera le leur : alors, apprenons-leur à s’adapter »

Publicités

Voila le deuxieme article de Jean Duverger, qui s’occupe de la formation des professeurs de francais a l’etranger.

« On n’apprend a lire qu’une fois » porte + sur la cacophonie des methodes d’apprentissage dans les ecoles francaises a l’etranger, en l’occurence ici en Espagne :

La lecture du premier paragraphe devrait vous donner envie de lire la suite…(si vous vous interessez au sujet en tout cas !)

« (…) l’apprentissage des langues, à l’oral comme à l’écrit, en langue I comme en langue Il, sont des hauts lieux d’affrontements idéologiques, mettant en oeuvre des représentations de l’enfance contradictoires, des théories de l’apprentissage non moins contradictoires, sans compter des oppositions explicites ou non de type sociopolitique ou nationaliste »

« On n’apprend a lire qu’une fois » : (suite…)

« Passions et terrorismes intellectuels »…autour de l’apprentissage des langues

Cette expression est de Jean Duverger, responsable de la formation d’enseignants dans les ecoles francaises a l’etranger.

Depuis quelques temps, je me stresse pose bp de questions sur l’apprentissage de la lecture pour Eliott qui va plonger en bain anglais a l’ecole en septembre. Dois-je « continuer » de lui apprendre, naturellement, a lire en francais a la maison ? Dois-je tout arreter de peur qu’il ne s’emmele avec l’apprentissage de la lecture en anglais ?

D’abord mettons les choses au clair : non, Eliott n’a pas encore 6 ans, mais pourtant nous sommes deja entre dans le processus -naturel- de l’apprentissage lecture/ecriture a la maison. Suite a la lecture et au decorticage de ses 2 livres :

Celui de Francoise Boulanger est extremement simple, tres abordable, plein d’idees pratiques. Celui de Marlene Martin est extremement interessant si on veut rentrer dans le detail… Connaitre l’histoire des methodes, l’analyse de l’apprentissage par le cerveau, bref il a une tres grosse partie theorique qui peut faire un peu peur au premier abord. Pour une approche simple et sans prise de tete, je conseillerais plutot « Lire a 3 ans, c’est tout naturel ». Pour ceux qui veulent aller + loin, « Apprendre a lire en famille ». (suite…)